Pas facile de donner un point de vue, je vais tout de même tenter d’être claire.

The Tree of Life, on aime ou on n’aime pas. Pour ma part, j’ai aimé, mais…

Ce film m’a relaxée et émue. D’un côté, cette famille dans les années 50, la figure maternelle et paternelle en constante opposition, ce regard de la naissance à l’enfance. La violence sous-jacente d’un père éduquant ses garçons « à la dure », mais qui n’en reste pas moins aimant. Une mère-enfant qui protège et déborde d’amour pour ses enfants. Ce contraste tellement bien sublimé vous fait aussi bien sourire qu’il ne vous peine.

Et puis, de l’autre côté, ce rapport à l’univers, à l’immensité, au microscopique, à la nature, d’une beauté inouïe et reposante, expose les grandes questions que nous sommes susceptibles de nous poser au moins une fois dans notre vie : pourquoi ? Comment ? Dans quel but ? (Je fais une généralité très courte de ces questionnements). Le destin en somme.

Le film est magnifique, la photographie est très travaillée, la philosophie subtilement maniée, les acteurs sont excellents, la petite enfance est sublime (j’ai été réellement touchée par cette partie), Jessica Chastain joue à la perfection la mère  idéale, le jeu d’acteur des enfants est bluffant.

Mon seul regret : le film est beaucoup trop long. Nombreuses sont les personnes qui sont parties bien avant la fin. Les lenteurs sont récurrentes et pas tout le temps nécessaires. Aussi, ce parti pris religieux qui fait très américain.

PS : Je vous préviens, il n’y a quasiment pas de dialogues.

RePS : Pas sûre d’avoir compris la symbolique de la plage. Si quelqu’un peut m’éclairer?

3 juin 2011