Je continue avec les hostilités cinématographiques. Le réalisateur de mon cœur m’a fortement incitée (si ce n’est obligée) à aller voir avec lui le dernier Q.T. (prononcez Kiou Ti, plus chic), Inglourious Basterds. Je vais en décevoir plus d’un, je ne suis pas une fan inconditionnelle de Monsieur Tarantino (et je ne vous précise même pas le nombre de films que j’ai vu de lui) mais j’ai une bonne raison ! Je n’aime pas le côté boucherie, charcuterie, triperie chez lui ; je suis une âme UN PEU sensible et mes yeux ne supportent pas sa violence démesurée. Bref, revenons à mon mouton.

Inglourious Basterds… étant donné que je connais très peu le travail de Q. (Kiou), j’ai jonglé avec ce que j’avais pu voir, entendre, lire. Pour moi, on y retrouve sa patte, pas partout, les petits travers humoristiques très sarcastiques, ses coupures très Tarantinesques (c’est à la mode en ce moment de mettre des « esques » partout), son générique de début. Selon M.G., il fait beaucoup de rappels au cinéma. J’ai trouvé l’histoire bien ficelée avec des séquences trop longues. Il s’est retenu sur le côté violent (merci) mais il ne l’a pas complètement supprimé (faut pas exagérer non plus).

 

Niveau acteurs, bon, Brad Pitt (je fais partie des rares filles qui ne crient pas d’hystérie en le voyant) a pris un coup de vieux (j’ai remarqué ses rides plus que son jeu)… je pense qu’en version originale, il doit être plus… plus… euh… enfin mieux (désolée). Ce n’est pas son meilleur rôle à mon goût. Mélanie Laurent, parfois bonne, parfois c’est rayé, ça saute comme un vieux disque. Pourquoi ? Je ne sais pas. J’ai relevé Diane Krüger qui pour le coup, joue parfaitement bien (cela reste mon point de vue), elle a un jeu très fluide, sans fausses notes. Et je finirai par l’acteur qui m’a totalement bluffée (et c’est rare), Christoph Waltz, qui n’a pas du tout volé sa Palme au dernier Festival de Cannes. Il joue remarquablement bien, en instaurant toujours cette tension lors de ses séquences, ce petit sadisme. Vraiment, là, j’adhère !

Pour en finir, mon côté chauvin a apprécié qu’une bonne partie du film soit en français et tournée en France (dommage que Brad Pitt ne s’est pas essayé en Molière plutôt qu’en rital). Le film est à voir, surtout pour ceux qui vouent une admiration ultime au chef Tarantino. Je regretterais les quelques longueurs.

26 août 2009

0 Replies to “Inglourious Basterds”

  1. MG says: 26 août 2009 at 00:58

    Pour ma part, ce film à provoqué chez moi une jubilation totale. C’est simple moi Tarentino ca me fait jouir. C’est un orgasme visuel à chaque plan, une sorte de partie de jambe en l’air avec l’amante parfaite.

    Je suis cru, mais Tarentino c’est cru comme un bon vieux Rock.

    QT, you ROCK !!

  2. Lucas says: 31 août 2009 at 01:25

    Boon, j’ai pas eu le temps de lire tout tes articles (je reviendrais, promis :D), donc je poste sur celui de Inglorious Basterds. 😀
    Déjà, merci pour tous tes commentaires, ca fait très plaisir :D.

    En ce qui concerne le film, c’est vrai que y’a quelques longueurs, mais mon dieu ce que le film est bon :D. Moi j’ai pas trop de problèmes avec la violence, toussa, j’ai surkiffer tout les autres Tarantino alors j’ai peut etre pas un avis très impartial. :p
    Je vois qu’on est d’accord sur la prestation des acteurs ^^. Et je pense aussi que le film doit être dix fois mieux en VO, il faut que j’aille le voir un de ces 4.

  3. Max says: 4 septembre 2009 at 00:07

    Well well farewell ! Je suis allé voir le film l’autre jour et j’ai trouvé ça pas mal. Bon, je ne pense pas que ce soit le film de l’année mais c’est divertissant (malgré quelques longueurs effectivement hum hum) et en VO, oui je pense que c’est mieux quand même ! 😀
    En revanche, moi je suis un fan inconditionnel de Brad, oué j’avoue. Je trouve que c’est un excellent acteur et bien qu’il ait pris un coup de vieux, je l’adore dans les rôles « décalés » qu’il a de plus en plus tendance à jouer au cinéma. J’adhère. Y’en a un autre que j’aime bien, c’est le psychpathe Stiglitz 😉
    Mais bien sûr, la performance revient indubitablement à Christoph Waltz, superbe jeu d’acteur et en plus polyglotte !!! Le film vaut le coup rien que pour lui!
    Je vous passe mon avis sur le jeu des acteurs français… hum…

    Quant à Tarantino, j’ai trouvé ce film beaucoup moins violent que d’autres, au final y’a quand même beaucoup de blabla… je déconseille donc d’aller voir le film à une heure tardive et si on est très fatigué (bon moi je me suis pas endormi pour autant).

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">html</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*